Viva El Rey !

Viva El Rey

 

VIVA EL REY Orélie-Antoine 1er

Pour qui se prend-t-il? Tout simplement pour lui-même! Le roi d’Araucanie et de Patagonie.

Voici la véritable histoire d’un français du 19éme siècle  qui rêvait d’un royaume. Proclamé roi par les tribus d’Araucanie et de Patagonie, il fut moqué, humilié, emprisonné et ruiné, mais son rêve ne l’a jamais quitté. La scène se passe lors de son ultime retour en France, il est enfermé dans sa cabine et il revit une fois encore son ascension au trône et sa captivité.

L'Araucanie, est une riche région du sud du Chili  situé entre Concepción et Osorno, elle est restée un territoire insoumis jusqu'aux environs de 1870, malgré les tentatives répétées d'invasion des Incas, des Espagnols, et même du gouvernement chilien, les indiens Araucans combattants farouches  ont toujours résisté et défendirent leur territoire avec une pugnacité remarquable. Saisissant le prétexte que les Indiens n'ont jamais été consultés pour le rattachement de cette région au Chili, un avoué à Périgueux, Orélie-Antoine de Tounens, se proclame roi d'Araucanie et de Patagonie en 1860 avec l'assentiment de quelques caciques indiens.

 

NAISSANCE DE LA PIECE :

Après 4 voyages au Chili,  jean Fauchier Delavigne  a découvert l’histoire du Roi d’Araucanie . Il lui est aussitôt apparu comme une évidence que c’était là un personnage théâtral. Cette certitude c’est confirmé en lisant tous les textes écris par Antoine de Tounens. En effet cet avocat a beaucoup écrit que se soit les 60 articles de la constitution de son royaume, la plaidoirie de son procès« de son ascension  au trône à sa captivité au chili »,  des articles dans les différents journaux français et chilien, un emprunt des lettres aux députés et  au présidents chilien  ou l’invention pour la neutralisation des projectiles lancés par armes à feux. En compilant tout ces textes jean Fauchier Delavigne en a tiré un monologue de 50 minutes. Orellie Antoine de Tounens vit dans son rêve bien plus que dans la réalité mais avec beaucoup de sérieux de persévérance et de persuasion. Avant de partir pour la première fois en Araucanie il avait déjà fait réaliser son sceau royal les pièces de sa monnaie, son drapeau et édité sa constitution.

Jean Fauchier Delavigne comédien et fondateur de la ferme théâtre de Varembert se reconnait dans cette rêverie qui amène à réaliser des choses bien concrètes lui-même s’étant autoproclamé directeur du Théâtre de Varembert alors que se n’était qu’une ferme abandonnée.

 

 

 

 

PRESENTATION DE L’EQUIPE :

 

Texte : Œuvre d’Orélie Antoine de Tounens               

Adaptation : Jean Fauchier Delavigne                                      

Mise en scène : Sebastian Castrro de la compagnie Aleph

Comédien : Jean Fauchier Delavigne                                       

Voix off : Michel Dedeker                                                 

Musique : Anita Vallejo                                                                                                                  

Lumière : Georges Jouanne                                                                                                                                                          

Graffiste : Paula Jimenez Arrieta                                       

Traduction en espagnol : Luis Pradenas                              

Régisseur : Georges Jouanne                                      

Production : Théâtre de Varembert alias  Théâtre Royal d’Araucanie et de Patagonie                                                                                 

 

Jean Fauchier Delavigne

Comédiens fondateur du Théâtre de Varembert a suivie une double formation 1997-1992: Classe d’art dramatique du Conservatoire National de Bourg-la-Reine/Sceaux et Ecole de l’Espace Aleph

Les lignes artistiques du Théâtre de Varembert :

Créé et dirigé par jean Fauchier Delavigne (jfd) le Théâtre de Varembert base son activité  de création sur le montage de texte.(théâtre, poésie..)

Le  Théâtre de Varembert explore les domaines de l’imagination, de l’expression poétique et de faits historiques.

 

Sebastian Castro, comédien metteur en scène :

Née  en 1972 sur les planches   du Théâtre Aleph, il est co-fondateur de  la Compagnie Artistique Aleph qui est tout à la fois l’héritière et la prolongation d’une longue histoire Franco Latino Américaine.

Sous l’étendard d’un théâtre musical, portant haut les couleurs de la création collective, la Compagnie Aleph adopte la pratique militante d’un théâtre solidaire, accessible, résistant et en étroite relation avec le monde.

Luis Pradenas, Traducteur

 

Anthropologue, musicien et sociologue, docteur de l’université de Paris VII-Denis Diderot. Il est cofondateur de l’Association Recherche et Culture  Audiovisuelles, (ARCA) et membre du Laboratoire d’Ethnoscénologie, Maison des Sciences de l’Homme-Paris nord. Il est membre du Théâtre Aleph et de la Compagnie Aleph. Il a écrit « le théâtre au Chili, du XVI au XX siècle »

 

 

Anita Vallejo, Musicienne

 Compositeur, chanteuse, comédienne, membre de la Compagnie Aleph, a collaborée de nombreuse fois avec le parolier Pierre Barouh.

 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

Durée : 50 minutes

Espace scénique : la scène se passe dans la cale d’un

 bateau, cette pièce est adapté à de petit espace scénique

par exemple 3metre /4metre.

Lumières : 3 ambiances d’éclairage, soit 6 projecteurs

Son : un système de diffusion pour brancher un ordinateur

Temps de montage  et répétition : 4h avant la              

représentation

Temps de démontage :1/2h

MOYENS DE COMMUNICATION :

Une affiche réalisée par Paula JIMENEZ

Une bande annonce et bande démo réalisée par Mémories Films